Prapada Urdhva Dhanurasana, Sabrina L.

  Cela faisait longtemps que je n’avais pas porté cette tenue, une tenue que je porte uniquement pour cette photo du coup après avoir demandé l’avis de mes proches. Il y a des jours comme ça où je n’ai pas envie de prendre la moindre décision ou de trop réfléchir. (lol) En fait, c’est que je pensais que peut-être était-il préférable de reprendre la même, même si, ma foi, cela ne change pas grand chose. Cette tenue a fait son temps mais je la garde tout de même car j’y tiens, et si j’y tiens, c’est parce que c’était une récompense après avoir réussi un ancien objectif qui était une pose (je ne sais plus laquelle par contre), bref…

Prapada Urdhva Dhanurasana

(ou PUPUD pour les intimes lol)

  Encore une pose ici que j’ai très peu travaillé (décidément), et qui est une variante d’Urdhva Dhanurasana mais en beaucoup plus facile. D’ailleurs, vous ne l’avez jamais vu sur le site si ce n’est dans cet article où j’ai pu retrouver une ancienne photo datant de juillet 2016, la seule et la plus ancienne que j’ai pu retrouver dans mes dossiers. Si je ne l’ai pas beaucoup travaillée, c’est que je n’aime pas rester sur la pointe des pieds contrairement à UD (j’ai la flemme de tout écrire lol) où les pieds sont posés complètement à plat, ce qui permet d’avoir un bon maintien, une bonne stabilité même quand on plie jusqu’au maximum le dos sans devoir perdre l’équilibre.

Avec PUPUD (lol), on ne peut pas faire ainsi. Sinon, il faut, en prenant fort appui sur les mains et pieds, bien tendre les bras et relever (comme on peut) la tête,mais côté souplesse, cette pose reste très limitée, pas comme UD. Quand je la travaille, je n’ai pas l’impression de travailler grand chose car je ne ressens quasiment rien. La seule chose qui me freine quand je veux aller plus loin, c’est dès lors que je sens que le haut du corps tend à basculer, et basculer n’est bien évidemment pas une bonne idée quand on n’est pas assez rapide pour retrouver une certaine stabilité ou qu’on ne sait pas retomber.

À ce jour, je ne suis pas encore satisfaite de cette pose, non pas par manque de souplesse ou manque de force mais c’est que je dois encore corriger ma posture car pas encore réalisée correctement. Je sais déjà bien évidemment ce qui ne va pas. En fait, c’est que je la réalise de la même manière que je le fais pour Urdhva Dhanurasana, et c’est l’erreur à ne pas faire mais étant donné que je ne la travaille pratiquement jamais si ce n’est tous les X mois, ce n’est en rien étonnant. De plus, j’ai cette mauvaise manie de toujours vouloir plier fortement le dos si je ne sens pas le moindre étirement (mon côté maso peut-être qui veut ça, ha ha), sauf que dans cette pose, c’est plus différemment que je dois m’y prendre.

J’ai quand même pu progresser même si je trouve que cette pose a une sale gueule (lol) mais nous verrons bien ce qu’il en sera d’ici un an. 🙂

No votes yet.
Please wait...

Sabrina

Sabrina

Yogini & Contorsionniste de 32 ans, pratiquant aussi le Qi Gong, c'est depuis septembre 2014 que je fais ma traversée dans l'univers du yoga et de la contorsion, deux disciplines pour lesquelles je n'ai que passion et fascination recherchant toujours à explorer tous les sens et espaces possibles.

2 thoughts on “Prapada Urdhva Dhanurasana”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *