Le mauvais apprenti

Quand je pousse David à travailler certains exercices ou figures, il arrive qu’il me dise qu’il est mauvais, pas bon dans ce que je lui demande. Pourtant à mes yeux, il est bon, doué, même si il a encore certes beaucoup de choses à apprendre (tout comme moi), surtout que ça ne fait qu’un an qu’il a commencé, qu’il me suit et qu’il est normal qu’il n’ait encore un degré de souplesse élevé, qu’il ne soit encore comme ce qu’il aimerait être. Comme je lui ai déjà dit et que je rappelle souvent, si j’avais une très bonne souplesse en courbure avant que je pouvais toujours plus encore développer à l’extrême assez facilement, j’avais par contre aucune souplesse en courbure arrière, et que pour la travailler, ce fut très dur à mes débuts. La souplesse arrière, ce n’était donc autrefois vraiment pas mon truc, et c’est bien pour cela que je fournis plus d’effort pour ce type de souplesse qu’une autre car cela fut l’une de mes plus grandes faiblesses. Contrairement à moi, David a des facilités en contorsion arrière. Certes, si on nous compare, là comme ça, on ne peut pas le remarquer car je me suis pas mal …

Les avantages de la contorsion

Il n’est pas toujours simple d’expliquer pourquoi on est mordu de contorsion si ce n’est que dans mon cas, quand j’ai découvert la contorsion, j’ai trouvé cette discipline merveilleuse pour tout ce qu’elle apportait côté visuel tout d’abord puisque c’est bien la première chose qui séduit. Le reste vient plus tard avec la pratique et qui tend à nous rendre toujours plus addictif. Ici, il est donc question des avantages car certes, il y en a mais qui dépendent bien évidemment de chacun. J’ai donc fait le tour de ma petite personne et de mon rapport avec la souplesse pour exposer les petits et grands avantages. Il peut y en avoir d’autres mais que je n’ai pour l’instant peut-être pas encore décelés ou qui ne viendront que plus tard. 🙂 1er avantage Une véritable discipline sportive pour rester en forme Quand je parle de discipline sportive, c’est bien parce qu’au quotidien on doit travailler sa souplesse pour l’entretenir ou bien la faire accroître, donc faire de l’exercice physique comprenant beaucoup d’exercices d’assouplissement pendant quelques petites heures, ce qui demande beaucoup d’efforts, beaucoup d’énergie en plus d’un investissement de temps important. On peut donc la considérer en partie ainsi dès lors …

2e séjour de prévu pour David

  Après quelques mois éloignés l’un de l’autre, David va donc revenir séjourner à la maison chez la Französin (lol) pour environ deux semaines comme c’était prévu. Nous n’avons pour l’instant pas prévu grand chose étant donné que nous nous tenons sur rien (ou pas grand chose en tout cas lol). Mais ça, vous l’avez remarqué déjà. ^^ Bon, ce qu’on va déjà faire certainement, c’est fêter nos anniversaires respectifs, même si à la base, ce n’est pas le genre d’événement que je fête mais étant donné que l’occasion se présente et que son anniversaire arrive après moi, est très proche du mien, on fera ainsi. 🙂 Nous allons d’ailleurs tous les deux sur nos 33 ans. Il va donc falloir sortir les bougies mais surtout les ballons (lol) C’est mon dos qui va être content, mais le sien aussi. 😀 Bref, une partie de Luftballons comme dirait si bien David, ça ne nous fera de toute façon pas de mal. Surtout qu’il n’y en aura pas 99, pas autant que Nena, car là ça fait un peu beaucoup (lol), mais il y en aura suffisamment. 🙂 Je ne sais pas si par contre nous serons confrontés à la problématique …

Les irritations pendant les séances

  Il peut arriver qu’à divers endroits du corps, il y ait des irritations, voire des blessures à force de frottement si on espace pas suffisamment de temps entre les diverses postures qu’on apprend, surtout pour les personnes à la peau fragile. Les endroits les plus généralement touchées étant les genoux, les coudes et le menton, ce qui arrive surtout en début d’apprentissage et qui a d’ailleurs été autrefois mon cas quand j’apprenais le Chest Stand (t1) et Elbow Stand. Pour remédier à ce petit souci, on peut tout d’abord prévenir comme par exemple prendre l’habitude après la séance puis la douche de se passer un peu d’huile d’olive ou bien d’amande douce sur les zones qui entrent en contact avec certaines surfaces et sur lesquelles on fait appui, ce qui vous évitera dans un premier temps de vous retrouver avec une peau très sèche et dure, pouvant devenir à la longue une réelle gêne si cela devient douloureux. Pour aller plus loin et se donner vraiment toutes les chances de ne pas avoir affaire à ce problème qui pourrait ralentir l’apprentissage, on peut aussi une fois par semaine se gratter la peau avec un gant de crin (si aucune …

Faut-il passer par une école de contorsion ?

  École de contorsion, stages ou pas ? Bon, je sais que c’est le sujet qui pique, avec lequel il y a beaucoup de malentendus et d’ambiguïtés. En fait, selon moi, tout dépend de la raison pour laquelle on veut pratiquer la contorsion et des buts visés. Comme je l’ai déjà dit, chacun a ses raisons de vouloir  acquérir une souplesse extrême, et dans mon cas et celui de David, vous l’aurez compris, c’est juste dans un cadre personnel ne recherchant nullement à faire carrière, donc du pur amateurisme. Pour les personnes qui, comme moi, veulent juste s’assouplir pour pimenter le quotidien ou encore pour mettre au défi son corps, il n’y a pas utilité à aller faire tout d’abord des stages techniques même si c’est un plus non négligeable. Bien sûr, ça peut devenir indispensable quand on veut maîtriser des techniques qui ne sont pas à la portée de tous et pouvant être dangereuses, ce qui demande forcément à être bien encadré. Autre cas sinon si, bien sûr, on manque de confiance en soi dans la réalisation de figures comme celles dites « inversées » (par ex.), ces stages peuvent être là aussi tout aussi bénéfiques. Néanmoins, si vous …

Zentai en duo : petit test avec David lors de son 1er séjour

  Comme on a déjà pu le remarquer dans les photos que j’avais postées dernièrement, David et moi avions testé en plus des postures en duo : le Zentai. Comme on le sait, tout ce qui est seconde peau, j’aime beaucoup même si je n’en profite malheureusement pas assez. Et ce test avait du coup confirmé le fait que nous pourrions ensemble fréquemment porter du Zentai en plus de pratiquer la souplesse ensemble. Notre folie me ravit car nous pouvons du coup aller plus loin ensemble, surtout qu’il est quand même mon partenaire attitré, celui avec qui j’ai des projets et que je souhaite construire et évoluer dans tous les domaines, donc je suis contente qu’il ait eu cette ouverture d’esprit et que nous pouvons partager aussi cela ensemble. 🙂 Ça lui a donc plu et puis bien évidemment à moi aussi. ^^ Pourtant, je ne pensais pas au début que le Zentai pouvait l’intéresser car c’est quand même assez particulier, et peut dans l’esprit des gens être perçu comme quelque chose de tordue car bien souvent à connotation sexuelle, ce qui est en partie vrai quand il s’agit de fétichisme, mais ça peut aussi être purement artistique faisant partie …