Pour David, les comparaisons commencent

Le 7 avril, ça faisait un an que David et moi nous nous connaissons via le net. Au mois de mai, nous allons donc sortir le champagne (nous ne buvons pas d’alcool mais nous en arroserons au moins les plantes). En un an, c’est qu’il a déjà bien progressé ce garçon. Je devrais peut-être commencer à m’inquiéter. ^^ Mais non, rhoooo, je ne demande que ça à ce qu’il progresse encore, à un rythme toujours aussi soutenu ; et s’il peut atteindre mon tout petit niveau et degré de flexibilité, ce serait parfait et j’en serai encore plus heureuse ^^, parce que je suis déjà très contente de son parcours et très fière de lui de ce qu’il a pu déjà acquérir, comme toujours. ^^ En parlant d’acquisition, c’est d’ailleurs enfin le moment de publier les photos d’une nouvelle collection pour ainsi faire des comparaisons à partir de la photo …

Partner Yoga : quelques idées de postures

Comme dit récemment dans l’un de mes derniers articles, je m’intéresse ces temps-ci à l’Accro Yoga et au Partner Yoga, deux types de Yoga qui se pratiquent à deux. Je dois d’ailleurs avouer que j’ai surtout un petit faible (ou plutôt un gros lol) pour le second ; et je pense d’ailleurs que le Partner Yoga, c’est ce que je ferai le plus avec David mais cela ne dépend pas que de moi. Nous n’avons certes pas le même degré de souplesse, mais cela n’empêche absolument pas d’en réaliser certaines, tout en sachant qu’on peut très bien les arranger aussi. En plus, il a encore un peu moins de trois mois pour gagner un petit peu plus de flexibilité. Et donc, ce soir, j’ai profité de refaire un petit tour sur la toile histoire d’aller à la pêche aux idées, à la pêche aux postures (c’est ça quand on ne …

David, bientôt en France

Dans quelques temps, David fera de la route pour venir jusqu’à moi, et ce, pour trois semaines. Jusqu’en France, il va en faire du chemin (c’est qu’il est courageux ce garçon). lol Je vais donc pouvoir le séquestrer, le martyriser et le faire travailler intensivement et à la dure comme tout bon bourreau digne de ce nom. En fait, c’est que je vais pouvoir mieux le guider, le corriger dans sa pratique, l’aider plus directement dans ses postures d’étirement et ses postures d’équilibre dans lesquelles (pour certaines) il manque de confiance en lui comme c’est le cas pour la pose du scorpion (Vrischikasana), ce qui est tout à fait normal car il peut arriver qu’une posture fasse peur, et si tel est le cas, et bien, il vaut mieux attendre le bon moment pour la réaliser (le temps que cette peur se dissipe) ou bien être assisté que de prendre …