Introduction

Yogini & Contorsionniste

Entre Yoga et Contorsion

  Amoureuse et adepte de la souplesse extrême et des poses les plus folles, Yogini et contorsionniste ou encore yogi-contorsionniste. La contorsion n’est pas mon métier, mais j’aime l’étudier à travers diverses sciences, études et pratique pour pouvoir m’assouplir davantage, pour toujours aller de plus en plus loin, pour toujours mettre le corps à l’épreuve. Mon corps n’est donc plus un simple outil réduit au plus bas de ses capacités, mais un véritable outil que je travaille pour toujours être performant.

La contorsion combinée avec le Yoga (surtout le Ashtanga) est pour moi un art de vivre, une passion que je vis quotidiennement pour le plaisir des yeux, pour le plaisir des sens, mais aussi parce que j’aime particulièrement repousser mes limites corporelles. Depuis septembre 2014 que je pratique très régulièrement, quotidiennement,  et mon point fort étant la contorsion avant, parce que j’ai toujours été naturellement souple dans cette direction contrairement à la contorsion arrière qui m’a demandé plus d’effort, que j’ai beaucoup travaillé et que j’aime tout autant. Et c’est un peu avant la trentaine que j’ai débuté (née à l’automne 1985), très tard me direz-vous, ou trop tard me diront les autres, mais jamais trop tard pour commencer.

J’avais bien sûr déjà quelques acquis, quelques prédispositions, des points forts comme une grande souplesse dans les jambes et une grande souplesse avant, ce que j’ai exploité tout en travaillant sur mes grandes faiblesses. Ce n’est que plus tard que le Yoga est arrivé, un an après avoir découvert la contorsion, ce qui m’a apporté un nouveau regard sur moi, sur les autres, sur le monde, m’apportant une certaine philosophie sans pour autant m’attacher à une école de pensée ou sans devoir modifier mes croyances, et une pratique qui se rapprochait un peu de ce que je pratiquais déjà et encore aujourd’hui : Le Qi gong. Mon entraînement étant donc certes très postural, cela s’accompagne aussi de ce qui, en plus d’être physique, est aussi très mental, très spirituel bien que le yoga est en aucun cas une religion mais est pour moi un mode de vie.