Très fière de lui

En pleine progression côté souplesse

« Parce qu’il n’y a pas que les femmes qui s’assouplissent. 🙂 »

Depuis un certain temps, mon partenaire de contorsion (David) progresse assez bien, et surtout assez vite pour ce qui est de la souplesse arrière du dos et j’avoue qu’il a de grandes facilités de ce côté-là mais avait déjà de base aussi une certaine flexibilité et est assez à l’aise dans celle-ci contrairement à moi pour qui la souplesse arrière est l’une de mes plus grandes faiblesses. Pour un homme, c’est tout de même peu fréquent d’avoir cette particularité ou encore l’envie de travailler cette souplesse qui est bien plus longue et bien plus ardue à acquérir que le reste, surtout pour un homme qui est par nature moins souple qu’une femme (c’est hormonal, c’est ainsi).   Bref, je croise d’ailleurs sur la toile plus souvent des hommes souples en contorsion avant que l’inverse. Parce que des femmes souples en backbend (contorsion arrière), il y en a à la pelle mais des hommes, il faut les chercher les spécimens. (lol) Pourtant la contorsion arrière est si joli et si esthétique, autant pour une femme que pour un homme. Mais après, c’est comme tout, à chacun ses goûts, et des goûts et des couleurs, ça ne discute pas.

Il se pourrait bien qu’il me rattrape et je ne demande pas mieux à ce qu’il en soit ainsi. 🙂 J’en serais d’ailleurs très heureuse car mon objectif est qu’il puisse devenir extrêmement souple mais avec précaution, qu’il puisse réaliser de superbes poses, qu’il puisse mener une vie de contorsionniste dans laquelle le corps aurait toujours de moins en moins de limites corporelles. Et puis, cela nous permettrait aussi à l’avenir de nous essayer à des poses ou figures tordues en duo de contorsion et de Yoga (lol) qui demandent donc une certaine souplesse. Son entraînement est d’ailleurs devenu pour moi tout aussi important que le mien. J’avais répondu positivement à son souhait et il est forcément de ma responsabilité depuis quelques mois de l’amener là où il veut aller, empruntant ce même chemin que j’ai pris, bien que j’essaie de ne pas trop le surcharger de tas d’exercices d’assouplissement même s’il est capable de beaucoup et est très persévérant car je ne peux pas être aussi exigeante avec lui que je le suis avec moi.

Je pense que cette année il réussira déjà la pose du roi du pigeon (Kapotasana) car étant toujours très motivé, endurant, très désireux d’apprendre à chaque fois  et se donnant tous les moyens pour réussir, je sais qu’il y parviendra comme bien d’autres poses, surtout qu’en plus il ne se plaint pas et accepte toutes les difficultés quand il y en a sans rechigner ou sans refuser le moindre exercice ou les poses que je lui demande de travailler ou d’essayer, car c’est aussi en essayant que je mesure son degré de souplesse et ses capacités (oui, j’analyse tout, ha ha, le moindre détail, la moindre courbe) sinon je ne pourrais pas l’aider et je ne pourrais pas me rendre compte au fil du temps de ses progrès tout comme il ne le pourrait pas pour moi non plus. Apprendre à connaître le corps de l’autre est essentiel.

Ses progrès ne s’arrêtent bien évidemment pas là puisqu’il a gagné aussi en souplesse avant parvenant presque à réussir la posture de la cigogne (Uttanasana), a gagné en souplesse dans les jambes, réussissant maintenant la posture du Lotus (Padmasana) et bientôt son grand écart latéral.  Je fus d’ailleurs agréablement surprise pour certaines poses comme la posture du danseur (Natarajasana) dont j’ai trouvé qu’il s’en sortait plutôt très bien, surtout que je ne lui avais pas demandé d’apprendre cette pose. J’avais surtout insisté sur ses points forts, ce qui doit être sa priorité jusqu’à ce qu’il prenne plus d’assurance dans ce qu’il fait et réussit, ce qui l’encouragerait aussi à continuer sans buter sur les faiblesses qui auraient l’effet inverse, car rester centrer sur ses faiblesses pourraient être décourageant surtout quand au début nous ne sommes pas habitués à un entraînement intensif et qu’il tarde d’y voir quelques progrès.

Si je souhaite qu’il travaille toujours autant Kapotasana, il y en a surtout deux autres que je souhaite qu’il travaille aussi actuellement. Ce ne sont bien sûr pas des poses pour débutant mais elles sont tout de même accessibles avec du travail mais ne demandent pas pour autant à avoir une très grande souplesse.  De toute façon, on n’a pas rien sans rien. Une pose est toujours un peu difficile à apprendre au début et demande à fournir beaucoup d’efforts, et du temps pour enfin la maîtriser. Il s’agit donc de la pose Viparita Salabhasana qui va lui permettre plus tard de réussir le Chest Stand et ses variantes, et ensuite la pose du scorpion (Vrichikasana) qu’il pourra combiner avec son grand écart latéral mais pas que… Cependant, la pose du scorpion me tient surtout très à coeur.

Pose de la sauterelle complète, Pose yoga difficile, Viparita Salabhasana,
POSE DE LA SAUTERELLE COMPLÈTE (VIPARITA SALABHASANA) – SOURCE PHOTO : YOGASANA   Pose qui précède le Chest Stand et que mon partenaire de contorsion doit maîtriser.
Pose du scorpion, Ashtanga Yoga, Vrichikasana,
POSE DU SCORPION (VRICHIKASANA) – SOURCE PHOTO : KUKHAHNYOGA Pose qui a toute son importance en contorsion et est très franchement accessible pour les apprentis contorsionnistes, donc accessible pour mon partenaire.

En tout cas, je suis très contente de ses progrès, de sa régularité à toujours entretenir et améliorer sa souplesse, et ce n’est pas grâce à moi mais à son assiduité car il s’entraîne régulièrement, pratiquement chaque jour depuis quelques mois, et d’ici quelques semaines, il aura encore progressé. J’avoue d’ailleurs être un petit peu pressée qu’il s’assouplisse davantage et qu’il réussisse encore de nouvelles poses toujours de plus en plus complexes ou compliqués quand je vois à quelle la vitesse il progresse.  J’aimerais tellement qu’il me rattrape ou qu’il sache déjà tout faire. Mais je sais aussi que je ne dois pas trop en demander ou en attendre. (lol) Chaque chose en son temps et à chacun son rythme. 🙂

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *