À chacun sa méthode

  En contorsion, il n’est pas rare de trouver des divergences, car comme déjà dit dans un article, les chemins menant à la voie de la contorsion sont multiples, et à cela s’ajoute tout ce qui peut différer d’un pays à un autre. Que l’on soit gymnaste, yogini, danseuse, amateur etc.. il est évident que l’on aura pas la même approche, pas le même enseignement et pas la même méthode pour pratiquer si on veut s’aventurer dans l’univers de la contorsion.

Il n’y a donc pas de mode d’emploi unique pour tous si ce n’est quand il est question de règles de sécurité et pas non plus une méthode meilleure qu’une autre. Si nous avons tous un corps, il reste qu’aucun n’est semblable à un autre et ne sera pas forcément aussi réceptif. À en comprendre donc qu’une méthode efficace pour l’un ne le sera pas forcément pour un autre. Parce que chacun a son propre parcours, ses prédispositions (ou pas), ses acquis, sans oublier l’hygiène de vie qui a là aussi des impacts sur la condition physique et compétences sportives.

Quand, comme moi, on a appris et pratique seule, qu’on a eu aucun professeur, qu’on appartient à aucune école, il faut s’acquérir bien évidemment de notions que j’ai pour ma part puisées dans certains disciplines dont le stretching puisque j’ai commencé par là mais j’ai dû aussi en même temps m’explorer, redécouvrir un corps que je connaissais si mal et que j’exploitais si peu. Et c’est seulement en tâtant le terrain, en testant, en pratiquant, en m’écoutant, en m’observant, en m’analysant que j’ai pu définir ma propre méthode, une qui non pas convenait à tous mais à moi uniquement mais que j’ai aussi corrigée au fil du temps pour avoir de bien meilleurs résultats nettement plus rapides et peut-être encore à l’avenir avec l’expérience que j’en ai et pouvant par-là aussi trancher entre les diverses divergences qu’il peut y avoir à propos de la souplesse.

Certes, comme toute méthode, elle peut être très critiquée, mais il n’en reste pas moins que ce que j’ai pu accomplir en deux ans, d’autres ont mis trois fois plus de temps et de cela sans le moindre incident, et que Dieu m’en préserve !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *