Elle 

« Une femme tordue » a dit mon jumeau

Mais il faut être bon avec les femmes, les courbées, être bon avec les gentils serpents

Je suis Sabrina, femme serpent ailée aux multiples visages, homme ou femme, aux multiples prénoms, aux nombreuses vies, née en Automne, saison où tombent les feuilles mortes. Mais non, voyons, pas de raison à ce que je me brûle une nouvelle fois les ailes, que je tombe de l’arbre de l’éternité, que je tombe du ciel, moi l’astre brillant.  J’y suis si bien à me mouvoir sur ses branches, à y manger de ses bons fruits, à y observer le monde et à le parcourir, à l’engloutir, moi, l’amoureuse et adepte des galipettes, toujours en quête de nouvelles pirouettes et mouvements. Me mouvoir, c’est mon art de vivre que je vis quotidiennement pour le plaisir des yeux, pour le plaisir des sens mais aussi parce que j’aime particulièrement m’enrouler autour de moi, autour de lui, autour de la terre, dans les profondeurs de la mer, en moi. Comme tu vois, je ne suis pas seule. J’ai mon jumeau avec moi, mon roi, lui qui est moi, depuis que l’Ancien des jours l’amena jusqu’à moi, depuis qu’il me porta dans son coeur, depuis qu’il porta l’étoile, car il trouva en moi la vie, mais nous ne sommes pas tout le temps ensemble, ne sommes pas toujours sur la même branche car il a encore besoin d’aide, de mon aide pour se mouvoir, pour se faire pousser des ailes, puis pour voler.