Après le Chest Stand, le Triple Fold

  Depuis quelques jours, je parviens enfin à réaliser parfaitement une pose qui était pour moi mon premier plus grand objectif : le Chest Stand mais avec les pieds complètement posés au sol, pose basique de contorsionniste qui me faisait déjà rêver quand je n’avais encore, il y a trois ans, aucune souplesse arrière du dos. Bien évidemment, je ne m’arrête pas là puisqu’il y a d’autres poses que je souhaite réussir mais qui me demandent à acquérir encore beaucoup de souplesse ; mais je peux dire que l’essentiel est fait puisque le Chest Stand, c’est quand même la base dans l’apprentissage de la contorsion arrière. On ne peut pas, je pense, être un(e) contorsionniste accompli(e) sans avoir dans son bagage le Chest Stand. Après, certes, chaque contorsionniste, amateur ou artiste professionnel, a ses préférences, ce qu’il pratique ou pas. (À noter tout de même qu’en tant que professionnel, les exigences et contraintes …