David parti, de nouveau la routine (5e partie)

Contorsionniste, Contorsion, Partenaire de Stretching, Couple de contorsionnistes,
Photo trouvée sur Internet

Parce que tout début a une fin. Après trois semaines à la maison auprès de moi, David est de nouveau rentré chez lui en Allemagne là où la bière coule à flot (lol), ce qui me rend triste mais les choses font qu’on ne peut pas toujours rester ensemble. Moi ici, lui là-bas, mais on avait déjà conscience de cette problématique et avions accepté cela dès le départ, donc on ne va pas commencer à se plaindre, même si ça fait royalement chier. Ces moments partagés avec lui ont été uniques, car il ne s’agit pas que de contorsion, il y a aussi tout ce qu’il y a autour.

Fini de dire ou faire des conneries, de s’amuser, de se câliner, de se tordre, de se taquiner, de râler, de se prendre en photo ou de se filmer, de cuisiner ensemble, de se préparer le cappuccino ou le café, de regarder des vidéos ou des films ensemble, de sentir sa cigarette qui pue (lol),  de ne rien branler, de faire des petites sorties, de faire tout et rien à la fois avec un esprit si enfantin. Maintenant, il va falloir qu’on se reprenne en main les enfants (surtout moi lol) car tout d’abord j’ai bouffé que de la merde, et quand je dis de la merde, ce sont les glaces, gâteaux, produits industriels et Fast-food. Bref, pardon Seigneur, j’ai péché !

Après avoir ingurgité toutes ces saloperies, il va falloir maintenant que je me détoxifie bien comme il faut car le corps en a besoin pour être plus réceptif, plus fonctionnel, plus performant et ainsi mieux supporter l’entraînement à la dure, à la barbare comme j’aime. Car à lui donner de la merde, on fait de la merde. Le corps humain, c’est un peu comme une bagnole. Surtout que j’ai la trentaine et qu’avec l’âge les hormones sont beaucoup moins sympathiques et plus sensibles aux changements. En dehors de ça, j’avais fait peu d’entraînement mais depuis quelques jours, j’ai tout de même repris intensivement d’où les courbatures qui m’arrachent les fesses.

Maintenant, je n’ai pas de programme en vue. Avec David, nous allons faire comme nous avons toujours eu l’habitude de faire pendant des mois de virtuel. C’est à dire, que lui doit de nouveau s’attacher à toujours travailler sa souplesse chaque jour, à apprendre des Asanas (postures). Il va falloir qu’il s’entraîne encore durement et je ne suis bien évidemment pas loin pour encore le contrôler et le pousser. Quand à moi, même chose, entraînement de nouveau long et pénible (il faut bien). Comme dit plus haut, j’ai déjà repris depuis quelques jours, dès le lendemain de son départ en fait ; et d’ailleurs, alors que je n’avais pas fichu grand chose, j’ai tout de même été satisfaite de ma reprise qui m’a permis de voir que malgré tout, il y avait quand même du mieux. ^^

Ces progrès ne sont pas dus à ces 30 minutes d’entraînement seule dont je me suis contentée pendant trois semaines chaque matin mais au fait qu’en dehors de cela, David m’étirait, ce qui m’a demandé aucun effort, aucune difficulté, donc aucune fatigue, ce qui a été le pied pour moi car le corps était juste détendu, un peu trop d’ailleurs (ha ha). Je devais juste patienter de façon très reposée, et vous pensez bien que ce fut confortable pour moi. Et donc, le fait qu’il m’étirait a amené forcément de bons résultats et bien plus importants que quand je fournis le moindre effort où le corps subit toutes les contraintes et parfois des contraintes qui peuvent s’opposer entre elles, ce qui pourrait être un frein pour l’acquisition de la souplesse puisque ça a pour effet de ralentir.

Alors, je pourrais me laisser tenter à être toujours assistée par David dans le cas où il serait toujours auprès de moi, pour ainsi faire tout le boulot à ma place ou encore acquérir des accessoires pour fainéants, et ce, sans fournir le moindre effort, mais il y a tout de même un inconvénient, c’est que si je m’attache juste à cela, et bien je perdrais en énergie car perte de muscles au bout de deux semaines ; et ensuite, pour réaliser des postures qui demandent beaucoup de force, cela serait trop compliqué. D’ailleurs, depuis la reprise seule et intensive, les courbatures n’ont pas tardé car j’avais très certainement perdu un peu en muscles.

Dans mon cas, je dois impérativement fournir des efforts car mon but ce n’est pas que de faire accroître ma souplesse (ça ne serait sinon pas très intéressant et ça me limiterait considérablement) mais aussi de réaliser des poses assez éprouvantes qui sont d’ailleurs généralement les plus impressionnantes, ce qui fait que les exercices actifs que je fais majoritairement sont pour moi plus importants même si les résultats côté souplesse sont au ralenti, mais côté force, je n’ai pas à me plaindre ; et je mets d’ailleurs au défi tous les adeptes de musculation pour faire un bras de fer. Je suis douée pour ça, tellement douée que je me suis faite battre par David. Ha ha. Qu’est-ce qu’elle est con celle-là ! ^^ Et puis, la raison aussi pour laquelle c’est important pour moi, c’est que ces exercices rendent plus résistants les muscles face aux fortes tensions dues aux étirements, donc comme je ne m’échauffe pas, ils ont intérêt d’avoir suffisamment de résistance, sinon, déchirure musculaire pour ma gueule, ce qui n’est pour l’instant jamais arrivé, Dieu merci, et que Dieu m’en préserve.

Donc voilà, après, être assistée par David est idéal aussi pour moi pour la raison que je ne peux plus progresser pour certains exercices d’assouplissement en contorsion avant (Frontbend) même si je ruse quand je suis seule pour y parvenir en utilisant des moyens plus ou moins tordus. lol car je ne peux pas appuyer à un endroit, tirer ailleurs, maintenir un autre, je n’ai que deux mains. ^^ Et forcément quand une pose devient très extrême, il faut passer par des moyens plus…. radicaux, voire barbares pour la plupart. Après, certes, la force de pression d’x personne n’est pas la même que celle qu’on mettrait sur son propre corps, donc il faut bien doser, mais ça s’apprend. D’ailleurs, si je peux vous donner un conseil, préférez toujours un partenaire de stretching à une machine qui elle ne dose pas même si on peut régler l’intensité. Bon, ce n’est pas l’objet de cet article, mais j’expliquerai dans un autre article le pourquoi.

Donc, voilà, maintenant, c’est reprise intensive de ma routine stretching et compagnie, David même chose avant de nous revoir la prochaine fois. D’ici là, beaucoup de progrès à venir, beaucoup de travail pour tous les deux pour que nous puissions ensemble pouvoir avancer dans d’autres disciplines et univers.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *