Le respect de soi, de son corps

Pratiquer la contorsion, c’est avant tout respecter son corps, le protéger en lui évitant ce qui pourrait lui causer un quelconque mal parce qu’il est un outil précieux et indispensable à la vie de tous les jours méritant ainsi à ce qu’on lui prête beaucoup d’attention. Se prémunir de lui infliger la moindre blessure ou autre mauvais traitement lors d’une séance doit être une règle absolue, et même si une séance est longue, parfois douloureuse, elle n’est jamais souffrance et ne doit surtout pas le devenir.


Mises en garde et consignes particulières lors d’une séance :

toujours respirer calmement et régulièrement, et éviter autant que possible de bloquer la respiration ;
– pas de mouvement brusque donc pas d’à coups, toujours y aller doucement et progressivement (s’assouplir ne doit être en aucun cas une compétition) ;
– ne pas pratiquer directement après avoir mangé copieusement ;
– ne pas aller au-delà des limites (sont à prendre en compte : les tensions, noeuds et le seuil de douleur..), rester à l’écoute des signaux du corps ;
– ne pas combiner plusieurs poses quand au moins une n’est pas encore réalisée parfaitement ;
– ne pas faire d’exercices d’assouplissement, de figures de contorsion ou postures (Asanas) lors de fatigue intense ;
– ne pas pratiquer dans une pièce froide ;
étirer toujours très doucement la nuque avant le travail du dos.

Il existe d’autres mises en garde mais qui dépendent de chaque personne. Ici, il s’agit des principales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *